Le site de référence de l'astrologie et de la mode











De quoi la mode des expos photos est-t-elle le signe ? Un regard croisé du Lion et du Verseau, de la mise en scène à la transgression


papier glacé musée galiera / paparazzi Centre Pompidou Metz

 

Depuis de la début de l’année, les expositions photos  fleurissent à Paris, elles sont monographiques comme celle d’Henri Cartier-Bresson au Centre Pompidou, celle de Robert Mapplethorpe au Grand Palais, ou thématiques comme Papier Glacé, un siècle de photographie de mode chez Condé Nast  au Musée Galliera ou Paparrazi, Photographes, Stars et Artistes au Centre Pompidou de Metz. De quoi cet engouement  pour les expos photos est-il le signe ?

LA PHOTO, UN ART PLACE SOUS LE SIGNE DU POISSON ET DU VERSEAU

Avant de décrypter grâce à l’oeil de l’astrologie cette tendance, revenons aux origines de cet art visuel né sous le regard du Poisson, signe photographique par excellence, puisqu’il symbolise le reflet,  la magie de l’image jouant avec la réalité et l’illusion. Les deux grands inventeurs de la photographie  Nicéphore Niepse pour le procédé et Louis Daguerre pour son fameux daguérreotype  sont tous les deux marqués dans leurs thèmes de naissance par le signe du Poisson.

thème nicephore niepse/louis daguerre

Nicéphore Niepse est né sous le signe du Poisson, avec un Soleil en Poisson conjoint à son noeud nord. Le noeud nord en astrologie représente la finalité de notre chemin de vie. Il a incarné son invention en sublimant cette position astrologique et en créant unnouvel art visuel en adéquation parfaite avec la symbolique du Poisson.

Louis Daguerre est  né sous le signe du Scorpion, mais arbore une magnifique Lune en Poisson conjoint à son ascendant Verseau. Le Verseau est  le second signe clé dans l’histoire de la photographie. Il symbolise cette innovation technologique qui devient vite un procédé révolutionnaire .Au moment où la photographie fait ses premiers pas, Neptune  qui n’est pas encore découverte par les astronomes (elle  le sera en 1846), transit le Verseau et s’apprête à entrer dans son signe les Poissons. Je ne reviendrais pas sur la concomitance de sa découverte avec les grands mouvements esthétiques et sociaux du XIXème siècle , je me contenterai de souligner que toute l’histoire de la photographie est marqué par les duos Verseau/Poisson et Neptune/Uranus. Nicéphore Niepse possède une conjonction Venus/Mercure enVerseau, Louis Daguerre est ascendant Verseau.  Le Lion entre aussi en scène dans cette histoire, comme la marque de la représentation sociale, de la théâtralisation de la photographie, qui fera la fortune des portraitistes du XIXème. L’égo solaire du Lion s’épanouit avec cette technique. Fini le privilège du bourgeois ou du monarque qui pouvaient  commander un portrait à un artiste peintre, désormais tous le monde peut se faire tirer le sien grâce à la photo.  C’est le début d’un mouvement qui se poursuit aujourd’hui avec la version contemporaine du portrait, devenu auto-portrait le selfie. Ainsi, pour résumer le climat astral  lié à la photographie, on associera le Poisson et Neptune, Uranus et le Verseau et le signe du Lion. Signalons, que Nicéphore Niepse possède un Neptune en Lion dans son thème de naissance et Louis Daguerre un Uranus en Lion. La boucle est bouclée

AUJOURD’HUI, DE QUOI EST LA PHOTOGRAPHIE EST-ELLE LE SIGNE ?

Maintenant, voyons  comment le ciel actuel  explique cet engouement pour la photo. Jupiter va entrer en Lion cet été, Neptune est en Poisson,  quant à Uranus, il est en Bélier, et réactive le sens de l’origine, l’envie de revenir aux commencements, de rebattre les cartes, d ‘apporter un regard nouveau sur cet art, devenu non sans difficultés un art  majeur.

L’EFFET URANUS, LES CODES CHANGENT

L’effet Uranus joue à plein sur la présentation et le succès de ces deux expositions thématiques. Il bouscule le regard, en brisant les codes en faisant entrer au musée, deux genres photographiques encore pas ou peu reconnue comme  pratique artistique : la photo de mode au Palais Galliera au travers d’une rétrospective des photographes de mode publiés par  les éditions Condé Nast et plus scandaleux  l’expo Paparazzi au Centre Pompidou de Metz, qui introduit au musée la photo volée, le scandale et la transgression. Un effet Uranus que l’on retrouve encore si l’ on fait un petit voyage dans le passé. Alors que le  baron Meyer est engagé par les éditions Condé Nast et devient le premier grand photographe maison, Uranus transit le signe du Verseau, comme pour marquer la naissance d’un nouveau média pour promouvoir la mode.  Enfin, quand Frédérico Fellini invente en 1960, le célèbre mot Paparazzi contraction de « pappataci » (petits moustiques) et « ragazzi » (jeunes garçons),  Uranus transit le signe du Lion, comme pour marquer la naissance de la peopolisation, du règne de la star, de la lumière symbole solaire du Lion.

LION VS VERSEAU OU LE REGARD CROISE DE LA MISE EN SCENE ET DE LA TRANSGRESSION

En plus  du clin d’oeil de  Neptune  actuellement en Poisson,  les deux autres signes symboles de la photographie s’affichent comme les parrains astrologiques de ses deux expositions thématiques en cours. Le Lion pour l’expo Papier Glacé  symbolise l’esthétisation, la mise en scène, la théâtralisation de la mode, du vêtement et de la femme. Le Verseau pour l’expo Paparazzi  symbolise la transgression. A une époque, où la photo est partout,  où le selfie s’affiche égocentrique tellement Lion, et la photo du tout petit rien, du détail, du people ou de l’ami  capturé par un smartphone, tellement Verseau, se diffusent à foison sur tous les réseaux sociaux, les musées exposent l’air du temps et présentent des images en parfaite adéquation avec  notre climat astrologique. Il est à parier qu’avec l’arrivée de Jupiter en Lion cet été, nous aurons encore de belles expos photos à découvrir.

Maintenant, petit voyage en images au coeur des clichés présentés  dans ces deux expositions associés autour de thématiques qui montrent les liens et les influences esthétiques et narratives entre la photo de mode et la photo de paparazzi.

La photo mode  imite le Paparazzi, le Paparazzi aime la mode

 papier glacé musée galiera / paparazzi Centre Pompidou Metz

Légendes :

  • Constantin Joffé (1911-1992), Vogue américain, septembre 1945, Robe conçue par Vogue, patron nº 261, bijoux John Rubel, manchon Gunther, chapeau John Frederics, Impression à jet d’encre d’après ektachrome original, Archives Condé Nast, New York
  • William Klein, Antonia + taxi jaune, photographie de mode pour Vogue, New York, 1962, Épreuve chromogène, 50 × 40 cm Collection William Klein, © William Klein

La silhouette en mouvement ou l’art de l’invisibilité

musée galiera/centre pompidou

Légendes :

  • Erwin Blumenfeld (1897-1969), Vogue américain, mars 1945, couverture Opération pour soutenir le don du sang pour la Croix-RougeImpression à jet d’encre d’après ektachrome original Archives Condé Nast, New York
  • Georges Dudognon, Greta Garbo au club Saint- Germain, Paris, Vers 1952

 

Le glamour de la plage

papier glacé galiera/paparazzi centre pompidou metz

Légendes : 

  • Pascal Rostain, Caroline et Guillermo Vilas sur l’île de Maui à Hawaï, Juin 1982, Épreuve chromogène, 24 × 30 cm, Courtesy Pascal Rostain / Agence Sphinx, © Pascal Rostain / Agence Sphinx
  • Clifford Coffin (1913-1972), Vogue américain, juin 1949, Maillots de bain Cole of California, Mabs, Caltex et Catalina, Impression à jet d’encre d’après ektachrome original, Archives Condé Nast, New York
  •   Albert Watson, Vogue américain, mai 1977 © 1977 Condé Nast
  • Xavier Martin, Jack Nicholson montrant ses fesses, Saint-Tropez, Juillet 1976, 2 épreuves gélatino-argentiques, 20 × 30 cm chaque Collection Xavier Martin, © Xavier Martin

Le visage ou néo portrait

paparazzi/papier glacé

Légendes : 

  • Pascal Rostain et Bruno Mouron, Kate Moss lors de la Fashion Week, Paris, 1992, Épreuve gélatino-argentique, 40 × 30 cm, Courtesy Bruno Mouron/Agence Sphinx, © Bruno Mouron / Agence Sphinx
  • John Rawlings (1912-1970), Vogue américain, mars 1943, Chapeau Lilly Daché, bijoux et poudrier, Van Cleef & Arpels, gants chez Stern, Impression à jet d’encre d’après ektachrome original, Archives Condé Nast, New York

A LIRE

Pour compléter cette lecture, je vous recommande l’excellent livre de Frédéric Monneyron La photographie de mode un art souverain au PUF

INFO PRATIQUES

 

Palais Galliera, Papier Glacé jusqu’au 25 mai
musée de la Mode de la Ville de Paris
10, av. Pierre Ier de Serbie 75116 Paris
01 56 52 86 00
www.palaisgalliera.paris.fr

Centre Pompidou-Metz, Paparazzi jusqu’au 9 juin
1, parvis des Droits-de-l’Homme
CS 90490
57020 Metz Cedex 1
Tél : +33 (0)3 87 15 39 39