Le site de référence de l'astrologie et de la mode











Elswhere Maison et 0bjet 2014! Décryptage astrologique d’un carnet de tendance inspiré par l’infini de Nepturne, la transgression d’Uranus et la méditation de Pluton


mo

CARNET DE TENDANCES ASTROLOGIQUES ELSEWHERE MAISON ET OBJET JANVIER 2014

Maison et Objet vient juste de fermer ses portes et comme à chaque session, le trio de chasseurs de tendance Elizatbeth Leriche, François Bernard et Vincent Grégoire Nelly Rody nous ont offert trois expositions de toute beauté, reflet étonnant de l’air du temps mais aussi des grands transits planétaires du moment.

Ce post inaugure une série d’articles qui seront consacré au décryptage des tendances avec l’oeil de l’astrologue. Pour décrypter les tendances avec l’outil symbolique de l’astrologie, j’utilise les trois planètes lentes dites collectives du système solaire, à savoir Uranus, Neptune et Pluton, ainsi que plus ponctuellement sur l’année en cours Saturne et Jupiter. Chaque planète décrit une fonction et un univers. Selon le signe qu’elle occupe, elle révèle un climat, une inspiration, un courant qui joue un rôle de catalyseur et d’inspiration dans l’imaginaires des créateurs inconscient bien souvent des grands cycles qui les inspirent. Chacune de ses planètes restant plusieurs années dans un même signe, elles signent une tendance et une atmosphère qui imprègne la société, et dépasse nos individualités. Ainsi si l’on sort du décryptage classique en terme psychologique et individuel, il est possible de voir comment ses planètes inspirent la création, ses thématiques et les évolutions de nos modes de vie et de nos envies.

La thématique de janvier, Elsewhere,  évoque un monde où les frontières s’estompent grâce aux technologies, mais aussi à la mondialisation des échanges et des communications, une thématique qui évoque la tendance aux nomadisme dans nos pratiques les plus quotidiennes, jusque dans nos rêves d’évasion les plus fous. Même au sein des groupes sociaux, les frontières s’estompent ou se déplacent. La notion de tribu incarne bien cette nouvelle attitude, on appartient à un groupe d’amis sur un réseau social, en fonction de centres d’intérêts. Tout est plus fluctuant et mobile.

Les trois univers retenus incarnent à merveille les positions des planètes lentes en 2014.

HELIOTROPIC PAR  FRANCOIS BERNARD  OU L’UNIVERS SOLAIRE ET TRANSGRESSIF D’URANUS EN BELIER

heliotropic françois bernard

L’ailleurs décrit par François Bernard nous emmène vers un art de vivre solaire, joyeux et transgressif, qui va des icônes kitsch, en passant par la réinterprêtation des « Suds » de leurs imaginaires,de leurs esthétique, jusqu’à l’évocation festive et transgressive du festival Burning Man  qui célèbrent des noces de feu dans le désert du Nevada regroupant comme à la plus belle époque hippie une foule d’individus en quête d’expériences mystiques et libertaires.

Tout cette ambiance, reflète à merveille l’incandescence du transit d’Uranus dans le signe du Bélier depuis 2011. Le Soleil est en exaltation dans le signe du Bélier où il brûle à sa puissance maximale incarnant la puissance primale du feu. Uranus insuffle sa force révolutionnaire et transgressive, permettant l’émergence de l’imprévu, de l’incroyable, voire de l’incontrôlable. L’impact politique d’Uranus Bélier a été les printemps arabes qui ont inauguré le transit avec toute leur fougue, leur désordre et leur espoir. Et puis le défi d’Uranus comme du Bélier’est la continuité, la gestion de l’étincelle qui doit prendre forme dans la terre du signe suivant le Taureau. Et l’euphorie a laissé la place à l’incertitude et l’insatisfaction. Héliotropic nous offre une vision optimiste et joyeuse du feu Uranus Bélier, un optimisme à coup sûr inspiré à partir de juillet par l’arrivée  de Jupiter en Lion et consolidée en fin d’année par l’arrivée de Saturne en Sagittaire.

heliotrope

 

Miroir Bakker pour Bianca  Familly

heliotrope 4

Patère Buble Petite Friture

heliotrope 3

Plateau Mina Labo Atomic Soda 

LANDSCAPE PAR ELISABETH LERICHE OU L’ALLIANCE DE LA TERRE CAPRICORNE AVEC L’EAU DU SCORPION, DE PLUTON ET SATURNE

landscape elizabeth leriche

Pour contrebalancer la fusion et la folie solaire d’Héliotropic, Elisabeth apaise le feu avec une exposition qui nous plonge dans l’ailleurs de la nature, dans sa pureté, dans sa force contemplative.  Le feu est canalisé par la terre et l’eau. La terre sèche et hivernale du Capricorne qui accueille pour plusieurs années Pluton. Un Pluton qui s’ancre avec fermeté dans cette terre Capricorne gouvernée par Saturne. Un Pluton qui nous parle de forces telluriques, de souterrains, de minéral et qui nous renvoie aux premiers instants de la terre où les roches se formaient, où les minerais se forgeaient dans le feu pour se solidifier sous l’effet du temps. Un temps primordial violent, le temps des Titans de la mythologie grecque, un temps où l’humain n’existe pas encore. Mais, c’est aussi Saturne qui nage dans les eaux sombres et plutoniennes du Scorpion, qui acquiert la sagesse occulte du Scorpion, la face sombre mais inspirée de l’eau.’Elisabeth Leriche  nous propose les oeuvres d’artistes qui travaillent avec la nature, qui incarnent la beauté primordiale de cette nature vierge et sage. Un lieu, un espace d’évasion pour calmer l’esprit et retourner à la source. C’est un peu le message des passages actuels de Pluton en Capricorne et de Saturne en Scorpion, qui nous demandent de quitter l’écume de la vie, le brouhaha extérieur pour se concentrer sur l’essentiel et se dépouiller du superflu.

02_Michael-Anastassiades

 

Céramiques Mickael Anatissiades

flow  nao tamura

Suspension Flow Nao Tamura

e leriche 2

 

Tapis Tai Ping

e leriche

Installation Vertical Empitness Yasuaki Onishi

BEYOND PAR VINCENT GREGOIRE POUR NELLY RODI OU LES VOYAGES ULTIMES DE NEPTUNE EN POISSON

francois bernard nelly rody

Dernière étape avec Vincent Grégoire qui explore les mondes inconnus, les ailleurs rêvés mais qui commencent à devenir accessible grâce à l’utopie mais aussi à de nouvelles technologies. Les abysses sous-marines mais aussi les espaces interstellaires, quoi de plus neptunien que ce voyage vers l’infini, vers le no limit, vers des espaces encore inexplorés tout juste aperçus. L’humanité est en passe de traverser un nouveau cap vers un ailleurs, dans son sein aquatique mais aussi vers le voyage  spatial. D’où cette attirance étonnante pour les imaginaires marins, sous marin, dans la mode, la déco, la création, ce n’est que mollusques, anémones, barrière de corail qui inspirent les formes, les motifs et  les effets. Des vibrations de couleurs, des flous artistiques magiques, Neptune qui traverse son signe Les Poissons est régénéré et inspire  tout un imaginaire visuel imprégné par l’univers marin mais aussi stellaire. L’imaginaire des infinis de l’Univers inspire aussi les créateurs, qui inventent les nouveaux mode de vie dans l’espace, reproduisent les images de l’univers sur des tapis, des tissus. Ici, on baigne si je puis dire dans l’infini neptunnien nourrit d’utopie et d’évasion.

beyond 4

 

beyond 7

beyond 3

 

beyond 8

 

Natures mortes expo Beyond par Vincent Grégoire