Le site de référence de l'astrologie et de la mode











Le Poche du Samedi ! Sur la table de chevet du Scorpion


confiteor-babel

Confiteor, Jaume Cabré, Babel Actes Sud, 12 €

Le Pitch

Barcelone, 1950, en mal d’amour le jeune Adria Ardévol, circule telle une petite souris curieuse  dans le grand appartement familial, un lieu froid  où règne le culte des livres, des objets d’art et de la musique. Entre une mère qui le rêve violoniste virtuose et un père autoritaire qui projette sur lui ses ambitions intellectuelles et égocentriques, ce garçon précoce, polyglotte et plein d’imagination tente de trouver sa place et d’esquiver les pesanteurs familiales. 50 ans plus tard, il a accomplit le voeux de son père en devenant un brillant universitaire, un esprit doté d’une immense érudition, mais qui a raté sa vie personnelle. Atteint d’une maladie dégénératrice qui lui enlève tous ses souvenirs, il met en forme la mémoire familiale, une mémoire sombre, voire démoniaque, où le secret et le crime se terrent ensembles dans les archives de son père. Ce livre labyrinthique est une pure merveille, qui vous tient en haleine sur près de 900 pages. 900 pages de prouesses narratives, car le récit passe d’une époque à l’autre, d’un souvenir à l’autre sans crier gare, sans pour autant dévier de sa course le récit. Si les premières pages sont déroutantes, très vite on apprivoise cette écriture et l’on accepte d’être baladé d’une époque à l’autre sans avertissement. Poignant et terrifiant, les passages sur Auschwitz, sur l’expérience absolu du mal, sur le poids de la conscience ne vous laissent aucun répit sans jamais tomber dans le pathos ou l’excès. Il faut oser se plonger dans cette somme et s’y perdre. L’esprit complexe du Scorpion y sera particulièrement à l’aise et même ravi. Car le secret, la face sombre de l’humanité ne l’effraient pas. Grand alchimiste du Zodiaque, il est capable de transformer en or la boue et les cendres brassées dans ce magnifique roman.

La symbolique Scorpion

Tout l’univers Scorpion circule dans ces pages. De la bibliothèque en passant par le magasin d’antiquité, les monastères mystérieux, les forêts, tous les lieux décrits au fil des pages, évoquent l’esthétique et le goût du Scorpion. Les personnages avec leurs non dits, leurs passions, leurs souffrances psychologiques, leurs secrets familiaux, tous incarnent une facette du Scorpion. La construction labyrinthique et complexe du récit est en parfaite adéquation avec l’esprit  tourmenté du Scorpion, qui aime tant  fouiller les greniers et les caves de l’âme humaine. Il possède cette force intime qui lui donne le pouvoir d’aller au bout de lui-même, d’être capable de faire face à la mort, car  il possède aussi les clés de la renaissance. Le Scorpion fonctionne par crises successives, naviguant dans le cycle de la vie et de la mort avec aisance. Il possède la force purificatrice du dieu Pluton, dieu des morts mais aussi baptisé le riche, car il garde les richesses souterraines de la terre. Implacable avec les vivants, il garde les morts avec bienveillance, joue les initiés et parfois relâche sa garde pour offrir la renaissance. Alors, même si le héros ne gagne pas à la fin, il a grandit, appris, aimé et pardonné. Le Scorpion n’aime pas les supers héros auxquels rien ne résiste, il aime les sans noms, les oubliés de l’histoire, les méchant repentis, les pêcheurs, car il connait le secret de la vie qui se cache dans l’antre d’Hadès/Pluton son dieu.

Le Scorpion a aimé, ils vont aimer aussi

Le Capricorne, pour la construction en cathédrale du roman

Parce que le Capricorne est un bâtisseur, parce qu’il aime la complexité, parce qu’il aime l’effort et la difficulté, il va adorer se plonger dans cette somme qui le ballade dans l’histoire de l’Europe, qui le perd dans les tunnels de la clandestinité et des secrets. Parce que le Capricorne aime prendre son temps, il aimera passer des heures en compagnie d’Adria, petit garçon solitaire auquel il s’identifiera sans aucun problème.

Le Sagittaire pour l’érudition et la soif d’apprendre qui circule dans ce livre

Parce que le Sagittaire aime étudier, parce que le Sagittaire aime les langues et les cultures étrangères, parce qu’il aime l’aventure intellectuelle, parce que la fréquentation des penseurs et des livres l’enthousiasme, il  va adorer suivre l’évolution de ce jeune garçon sur doué.