Le site de référence de l'astrologie et de la mode











Le Poche du Samedi ! Sur la table de chevet du Scorpion


product_9782072693144_195x320

Le Nouveau Nom, l’Amie prodigieuse II, Elena Ferrante, Folio, 8,80 €

A la fin du premier tome, Lila découvre le jour de son mariage la trahison de son époux. Stefano s’est associé aux frères Solara, les mafieux du quartier qu’elle déteste plus que tout. Le monde s’écroule pour la fière Lila, mais elle ne lâche rien. Comme toujours, elle résiste. Elle part en voyage de noce mais ne cède pas à son époux, qui n’a plus que la ressource de la violence pour faire céder son épouse. Au fil des pages, la tension monte jusqu’à la trahison, à la rupture. La sage Elena poursuit ses études et continue d’aduler Nino Sarratore son amour d’enfance. Après des vacances explosives, où les héroïnes découvrent l’amour, la passion et la trahison. La vie reprend son cours presque normal, jusqu’à la crise finale qui clôt le chapitre de l’adolescence pour le basculement dans la vie d’adulte.

La symbolique Scorpion

Le premier tome était placé sous le signe du Cancer. Il racontait à merveille le monde de l’enfance, une enfance certes, dure, brutale mais où régnait encore l’espoir d’un avenir meilleur. Le second nous plonge dans l’univers de l’adolescence, avec son lot de passion et de découvertes amoureuses. Nous passons de l’eau pure du Cancer aux eaux troubles du Scorpion. Des eaux passionnées, brûlantes, parfois toxiques ou nauséabondes. Des eaux où l’on ne sait plus où l’on va, où la clarté diminue, où la noirceur surgit, tout comme les fulgurances de l’amour. Un amour qui fait mal, qui brûle et détruit. Elena et Lila découvrent la sexualité, une sexualité violente, passionnée ou décevante. Tous deux se brûlent les ailes, passent de l’espoir au désespoir, de l’amour fou à la trahison. Le Scorpion est ici incarné dans toutes ses ambivalences, ses beautés et ses noirceurs. Chaque page nous plonge dans l’univers trouble et fascinant du 8ème signe du Zodiaque, de la 8ème Maison et de Pluton son maître.

L’Extrait tellement Scorpion !

« Soudain, je compris pourquoi je n’avais pas eu Nino et pourquoi Lila, elle, l’avait eu. Je n’était pas capable de m’abandonner à de véritables sentiments. Je ne savais pas me laisser entraîner au-delà des limites. Je ne possédait cette puissance émotionnelle qui avait poussé Lila à tout faire pour profiter de cette journée et de cette nuit. Je demeurait en retrait, en attente. Alors qu’elle, elle s’emparait des choses, elle les voulait vraiment, se passionnait, jouait le tout pour le tout sans crainte des railleries, du mépris, des crachats et des coups. Bref, elle avait mérité Nino parce qu’elle considérait que l’aime, cela voulait dire essayer de l’avoir, et non espérer qu’il la veuille »

 

Le Scorpion a aimé, ils vont aimer aussi

Le Cancer, parce que les petites filles de l’ Amie Prodigieuse ont grandit

Associé à l’univers du premier tome qui nous contait l’enfance d’Elena et Lila, le Cancer fidèle et romantique ne peut pas louper la suite de l’histoire même si la violence de ce deuxième tome n’est pas pour rassurer le petit crabe qui a tant de mal à sortir du cocon de l’enfance.

La Balance, parce que même si les histoires d’amour finissent toujours mal

La Balance va adorer suivre les amours de Lila et d’Elena en version passionnée et destructrice pour l’insondable Lila, timide et prudente pour la discrète Elena. De rebondissements, en trahisons, en coups de coeur et réconciliations, toutes les facettes de l’amour défilent au fil des pages.