Le site de référence de l'astrologie et de la mode











Le Poche du Samedi ! Sur la table de chevet du Scorpion


couv_carnaval_ray-celestin

Carnaval Ray Celestin, Grands Détectives 10/18, 523 p

Le Pitch

Nouvelle-Orléans, 1919, une série de meurtres terrifiants réalisés à la hache, pétrifie les diverses communautés de la ville. Vaudou, règlement de compte mafieux, psychopathe, fantômes ou autres créatures surgies des ténèbres, le mystère est total. Un policier mal aimé en quête de rachat, un journaliste à bout de souffle, une jeune secrétaire de privé, un policier ripoux tout juste sorti de prison, chacun de ces personnages se lancent à la poursuite de celui que l’on baptise « le tueur à hache ». Alors qu’un ouragan approche, sous des pluies diluviennes, au son du Jazz et des violences raciales et mafieuses, le lecteur  plonge en apnée dans un récit fascinant et haletant. Difficile de quitter le bayou, les rues du French Quarter, les bars à musique et autres espaces estampillés New Orleans. Un polar de haute voltige, formidablement dépaysant et effrayant.

 

Les Symboliques Scorpion

Carnaval, mais lequel ? Un Carnaval des ombres à la mode vaudou mené sous le haut de patronage de Pluton dieu des morts et Neptune dieu des vents et des mers, un carnaval pour Scorpion en mal de sensations et de frissons. Exit le Carnaval  solaire made in Rio Janeiro, place au Carnaval plutonien made in New Orleans. Pluton, dieu des mondes souterrains et maître de l’Hadès grec, se faufile à chaque page. Il est partout, qu’il prenne le masque d’un tueur invisible, souvenez-vous le dieu des enfers ne sortait  jamais de son antre souterraine sans son masque d’invisibilité, d’une prêtresse vaudou genre medecine woman ou d’un prisonnier sorti de l’enfer carcéral, Pluton préside ce polar scorpionnesque, mais pas que. Si Pluton est le maître du Scorpion, un signe fasciné par le mystère, la ligne de crête entre le bien et le mal, l’atmosphère boueuse et poisseuse des marais de Lousiane évoque aussi l’eau stagnante du Scorpion. Cette eau fétide mais féconde, là où le cycle de la vie déroule au mieux sa spirale. Bref le Scorpion est en terre connue, du surnaturel, des frissons, des mauvais garçons, des femmes de caractère et passionnées, des hommes pas très nets mais au grand coeur. Tout l’imaginaire du Scorpion, le bon comme le mauvais se déploie dans ce remarquable polar.

Le Scorpion a aimé, ils vont aimer aussi

Le Poisson pour la polyphonie des voies humaines et musicales

Parce que le Poisson aime les atmosphères sans frontières, où le flot des émotions envahit votre âme jusqu’à la noyade, il aimera l’ambiance humide et surnaturelle de cette histoire sombre, mais où l’ humanisme parvient parfois à pointer le  bout de son nez, où les discriminations raciales sont dénoncées et parfois déjouées, où la musique sauve la vie, où l’espoir est là malgré tout

Le Capricorne pour la complexité de l’enquête

Parce que le Capricorne aime les problèmes,  les difficultés à surmonter quelque soit l’effort demandé, il va adoré la construction implacable de cette enquête policière qui superposent les voix et les points de vue pour vous à amener petit à petit à la clé de l’énigme.