Le site de référence de l'astrologie et de la mode











Les Poches de l’Eté : Dans la valise du Bélier


9782757864685

Solomon Gursky par Mordeai Richler, Points 12 euros, 688 p

Le Pitch

« Lire ce livre, c’est comme prendre le grand huit. Depuis Liverpool jusqu’à une église-igloo millénariste en passant par les contrebandiers d’alcool et Geronimo. Traversée épique, mélancolique et burlesque du Far North, Solomon Gursky est l’histoire des hommes qui  » supportent courageusement le cosmos » souligne Véronique Ovaldé écrivain et directrice de la collection Signature chez Point. Effectivement, le vertige est permanent, un vertige spatio temporel qui vous emmène au large du passage du Nord Ouest avec l’expédition de  Franklin, dans le Montréal des années 30, dans les bas fond de Londres époque Charles Dickens, le lecteur est emporté dans un vortex temporel entre le XIXème, les années 70 et l’époque de la prohibition. La famille Gursky a fabuleusement réussie, fait fortune, une fortune pas toujours très nette. Et puis, il y a l’ancêtre fondateur, le mystérieux Ephraim Gursky passager clandestin de l’expédition de Franklyn dans le grand nord canadien ? Rien n’est moins sur, mais les indices sont lourds. Il y a le petit fils Solomon Gursky, objet de la fascination de Moses  Berger le narrateur du roman, un auteur et universitaire, un brin raté et alcoolique, qui passe sa vie à enquêter sur le bonhomme, pour écrire sa biographie. Il y a les frères Gursky qui se détestent et complotent, les enfants qui souffrent et dérapent. Tous les ingrédients du roman à l’américaine sont réunis avec brio, le côté mystique en plus. Le mythe du Juif errant apparaît en ombre chinoise  au fil des pages. La religion juive est l’autre fil conducteur du livre avec tout ces archétypes, ces mythologies. Le mystère ne trouve pas sa solution à la fin de l’aventure,  la porte est ouverte à diverses interprétations, mais le sentiment d’avoir lu un grand livre, d’avoir vibré et voyagé, est là et bien là.

La symbolique Bélier

Malgré le climat glacial des contrées traversées dans ce grand roman, le feu est partout. Et plus particulièrement, le feu primordial, aventurier, casse cou, flambeur et pur du Bélier. L’esprit frondeur, pionner, authentique suit sa marche triomphale tout au long du livre.  Les grandes figures de ce roman Ephraim Gursky et Solomon Gursky, brûlent de passion, d’audace, de violence et de courage. Ils vivent dans le défi permanent, la provocation comme chemin de vie. Ce climat haletant est l’ambiance idéale  pour retenir l’attention d’un lecteur Bélier. L’esprit de Mars sa planète, plane sur l’ensemble du roman, la conquête d’espaces sauvages et hostiles comme philosophie de vie, le combat sans merci que l’on se  livre le monde des affaires,  l’esprit pionner, la séduction tout comme l’addiction, tout est martien le pire comme le meilleur. De l’action, de la vitesse, des challenges, de la conquête, de l’épique, de l’aventure, voilà tous les ingrédients nécessaires pour faire monter la sauce et séduire l’impatience et l’exigence du Bélier. Ce roman est le roman de son été à n’en pas douter.

L’extrait Tellement Bélier !

« Aussi, pendant un long moment, Moses perdit sa trace. Cette énigme fut élucidée lorsqu’il mit la main sur le journal intime dans lequel Solomon rendait compte des récits que lui avait fait son grand-père pendant leur périple jusqu’à la mer Polaire. Des récits que distillait la mémoire défaillante d’un vieil homme et que Solomon avait transcrits, de longues années plus tard. Des récits, soupçonnait Moses, magnifiés non par un mais par deux égos surdimensionnés. (…)  Ephraim attendit, observa. Quand il estima que Solomon était prêt, il était là lorsque le garçon déboula de l’école sous la neige qui tombait dru ; il était là, à l’arrière de son long traîneau, empestant le rhum, les yeux embrasés. Au lieu de virer à droite aux rails du CNR, il tourna à gauche sur le sentier qui menait vers les grandes plaines.

« Je croyais que nous allions au Montana, dit Solomon. – Nous allons au nord – Où ça ? – Loin »

Le Bélier a aimé, ils vont aimer aussi !

Le Sagittaire pour l’esprit d’aventure et de conquête des grands espaces

Parce que le Sagittaire porte toujours plus loin son regard, cherche en permanence à dépasser les frontières du monde connu, parce qu’il aime l’aventure, le voyage, la joie de parcourir la terre de long en large, parce que s’il ne voyage pas physiquement, il cherche aussi l’aventure par la pensée et dans les livres, il va adorer ce périple haletant dans le Far North canadien et dans l’histoire mouvementée d’une famille.

Le Capricorne pour le portrait sans concession du monde des affaires

Parce ce que l’ambition du Capricorne est forte, exigeante et tenace, parce que le monde des affaires fascine ce caractère d’acier aux nerfs solides, il va aimer la description peu flatteuse mais passionnante de cette famille d’hommes d’affaires plus ou moins véreux, les luttes internes, la tyrannie du pouvoir, une thématique qui fascine le Capricorne qui aime la prendre comme contre exemple pour développer sa propre éthique.