Le site de référence de l'astrologie et de la mode











Les Poches de l’Eté ! Dans la valise du Gémeaux


jpg

 Jayne Anne Phillips, Tous les vivant, le crime de Quiet Dell, Points Seuil, 600 p, 8,40€

Le Pitch

Vous avez  aimé « De Sang Froid » le chef d’oeuvre de Truman Capote, vous allez adorer ce roman étayé par l’oeil d’une journaliste, la poésie mélancolique d’une petite fille devenue un fantôme curieux et bienveillant et la rigueur d’un shérif professionnel et tendre à la fois. Plantons le décor ! Eté 1931, l’Amérique profonde est encoure engluée  dans la grande dépression, l’ambiance est morose et inquiète. Asta Eicher, veuve et mère de 3 enfants, ne sait plus comment maintenir la vie calme et douce de sa famille. En secret, elle tente la carte de l’agence matrimoniale, mais tire le mauvais, le très mauvais numéro en la personne de Cornelius O Pierson, un Landru made in USA dangereux et manipulateur. Le drame surgit, subtilement décrit par la plus jeune des enfants, dont le petit fantôme communiques par images et ressentis. Puis entre scène, Emily Thornhill journaliste et femme indépendante, qui prend à bras le corps l’enquête pour le compte de son journal. Malgré l’horreur de la situation, elle tombe amoureuse, rencontre un enfant dont elle va prendre la tutelle et sortir bousculée mais construite et heureuse de cette histoire.  Un roman poignant, parfois dur mais de bout en bout magnifiquement mené. Une grande réussite !

Les symboles Gémeaux

Ce livre s’annonçait sombre et déprimant. Il l’est très souvent, car l’horreur surgit à de nombreuses reprises. Pourtant, il y a dans ce livre une grâce, une légèreté qui ressemble au Gémeaux. La journaliste Emily Thornhill est une belle incarnation des symboles Gémeaux : liberté, indépendance, réactivité, goût des mots et de l’éducation, intelligence et vivacité d’esprit. Ce personnage nous réconcilie avec l’humanité, car malgré l’horreur du crime, elle trouve le moyen de tomber amoureuse, de sauver un enfant de la rue bref d’insuffler de la résilience et de l’audace pour bousculer les pesanteurs du monde. Au rythme de ses telex envoyés au Chicago tribune, du reportage photo de son comparse Eric, des trajets express en avion sur le site,  la cadence est vive à la mode Gémeaux. L’ennui est bannit de ce livre, toujours en mouvement, mêlant intelligence et empathie. Tellement Gémeaux !

L’Extrait tellement Gémeaux !

« Elle conservait dans son bureau à la Tribune l’unique dessin détrempé d’Annabel que Duty avait retrouvé dans la cabane de jeux. Pour Emily, cet esprit ou cette fée représentait Annabel, et l’aura qui la nimbait, si délicate, si immatérielle dans son tracé, lui apparaissait comme l’essence même de la petite fille. Emily ferma les yeux pour écouter le grondement du train, en sentir les vibrations, et dans la pluie oblique qui tombait sur le dessin d’Annabel, elle reconnut la voiture à moitié renversée de Powers, et la portière arrière gauche ouverte à la verticale.  »

Le Gémeaux a aimé, ils vont aimer aussi !

La Balance, pour la belle histoire d’amour qui se tisse au fil des pages

Parce ce que la Balance se passionne pour les relations humaines, elle va être particulièrement servie dans ce livre, où elle croisera la noirceur de la duperie et de la dépendance affective mortifère, tout en retrouvant le sourire devant la magnifique histoire d’amour qui parvient à naître et à prospérer au cours de ce tragique récit

Le Scorpion, pour la présence poétique et mélancolique d’un charmant petit fantôme

Parce ce que la curiosité du Scorpion est piquée quand la situation est désespérée, le surnaturel et ses vertus guérisseuses surgit autour détours d’une page. La petite Annabelle sauvagement assassinée, revient hanter les lieux avec une poésie inouïe et une douceur apaisante. Sa fantaisie éclaire ce drame et donne tout de même une note d’espoir à cette histoire.