Le site de référence de l'astrologie et de la mode











ROMANS ET ESSAIS


  SAGAN 1954 PAR ANNE BEREST ! HOMMAGE A L ETERNELLE JEUNESSE DU GEMEAUX

anne berest

sagan sagan

Bonjour Tristesse a 60 ans ! C’est presque une blague, une incompatibilité biologique et astrologique. Le roman culte écrit par une jeune fille de 19 ans née sous le signe du Gémeaux , devenue en quelque semaine une icône pour la France entière,  souffle ses 60 bijoux ? C’est étrange et dérangeant à la fois.  Cette France de 1954 engourdie par un hiver terrible, par les pesanteurs de l’après guerre, découvrait le talent de sa jeunesse, l’impertinence, l’audace et la légèreté, comme un premier signe qui annonçait la déferlante « jeune » et adolescente des années 60. Devenue star et icône à la fleur de l’âge, bousculant de son insolence et son talent une scène littéraire foudroyée par la fraîcheur et la gravité de cette jeune plume, Françoise Sagan n’a cessé d’incarner la quintessence, la folie et le génie du Gémeaux. La même année une autre icône française, sortait de l’ombre. Bardot sublime Balance. Deux mythes, deux incarnations presque parfaite de leur signe, l’écrivaine Gémeaux, la déesse Balance. Anne Berest signe un magnifique récit sur la sortie d’un des plus grands livres de la littérature du XXème siècle. Tantôt impressionnée, tantôt admirative, tantôt perplexe, elle plonge dans ses 6 mois premiers de l’année 1954, entre le moment où Françoise fait lire son livre à son frère Jacques, le dépose chez Julliard, rencontre en un temps record l’éditeur, attend la sortie de son livre et signe ses premiers autographes. A peine 6 mois, qui se déploient dans une sorte de rêve éveillé, un rêve qu’Anne Berest avec une infinie subtilité brosse par petites touches, usant des témoignages de ses proches, mais aussi de ses états d’âme personnels qui se lovent à merveille dans le récit.

C’est subtil, léger et vif, en un mot terriblement Gémeaux. Françoise Sagan a exploré toutes les rages, les forces et les faiblesses du Gémeaux. Star adolescente, reine de la nuit et de la fête, tantôt frivole tantôt grave, car l’humour dévastateur du Gémeaux cache souvent une immense mélancolie. Folle de voiture et de vitesse, elle endosse le costume d’un Mercure diablotin qui joue sur tous les registres, celui des mots, des casinos, des défis sans cesse relever. Bref une Gémeaux 100 % Gémeaux mâtinée d’un ascendant Vierge doté d’un Neptune plein d’imagination et de » no limits ». Sagan, du nom emprunté par Françoise à Proust dans A L’ombre des Jeunes Fille en Fleurs, la jeunesse, l’adolescence toujours et encore. Voilà pourquoi dire s’entende dire que Bonjour Tristesse a 60 ans, est presque un non sens.

sagansagan

Bonjour Tristesse est sortie le 15 mars 1954. Le Soleil régnait en Poisson, l’onde collective, la déferlante, la vague neptunienne s’est répandue dans la France entière créant un tsunami littéraire. En bonne Neptunienne, Françoise Sagan a suivit le cours de la vague, a épouse le courant avec une facilité déconcertante. Jupiter était à 18 ° du Gémeaux, inscrivant en lettre d’or son nom parmi les nouvelles gloires littéraires, bluffant pas mal d’anciens, enchantant le public, et recueillant sarcasmes et critiques virulentes aussi. Bref de la polémique, du débat, de la joute verbale 100 % Gémeaux.

Ce récit se lit d’une traite, comme on lit d’une traite Bonjour Tristesse, pris dans un élan irrésistible. On le referme avec une étrange mélancolie, ne sachant pas trop, s’il nous faut rire ou pleurer. Le Gémeaux a plus d’un tour dans son sac pour tromper son monde et faire passer sa langueur et sa tristesse pour de la légèreté.

Bonne lecture !

Sagan 1954 Anne Berest éditions Stock

 

MUDWOMAN  PAR JOYCE CAROL OATES

OU LA FIGURE ACCENTUEE D’UNE VENUS EN CAPRICORNE

mudwoman

Joyce Carol Oates a écrit plus d’une soixantaine de livres. Cette Gémeaux ascendant Verseau, est l’une des auteures les plus puissantes et mystérieuses de la littérature américaine contemporaine. Elle possède un Soleil Mercure conjoint dans le Gémeaux, signe de l’écrit et de la parole. Cette conjonction prend racine dans sa maison IV, celle des racines, de la profondeur familiale et psychique. Elle écrit comme elle respire, c’est vital pour elle. Elle  produit en moyenne un roman par an. Son dernier livre Mudwoman paru à la fin de l’année 2013, nous plonge comme toujours avec Joyce Carol Oates, dans un univers sombre, voire même lugubre, où la folie guette, la tragédie souvent, la fatalité, le poids du passé, les histoires de famille toujours.

joyce carol oates

Toutes ces thématiques sont réunis dans ce livre  intense que l’on ne lâche. On entre dans l’histoire, plongé dans une scène d’horreur. Une mère folle, abandonne sa fille dans un marais de boue, l’offrant en sacrifice à Dieu. Mais les corbeaux, oiseaux de mort mais ici protecteurs, veillent et la sauve en alertant, un pauvre bougre qui la recueille. Puis l’on repasse dans le présent de cette petite fille, devenue femme. Une femme à la réussite spectaculaire au regard de son histoire, elle s’appelle Meredith MR Neubirken et elle est devenue la première femme présidente d’une université de renom. L’auteur navigue entre présent et passé, nous contant en parallèle la vie et la survie de cette petite fille, recueillie par une famille quaker et son présent tourmenté de présidente d’université. Surprise par la dureté de ses responsabilités, elle assume pourtant sans broncher. Mais elle semble basculer au fil des pages dans une sorte de folie. Ramenée vers son passé, elle explore les méandres de sa mémoire, tout en luttant contre des adversaires présents redoutables. Bousculée dans sa droiture et son éthique irréprochable, elle fait face à des ennemis  qui font tout pour la déstabiliser si ce n’est la détruire. D’un autre côté, son passé l’appelle, elle cherche la source de son être, mais qui est comme un gouffre où elle est prête à basculer à tout moment.

mud1

Je n’irais pas plus loin dans le récit afin de vous laisser le loisir d’entrer dans cet âme tourmentée mais néanmoins très belle.

Grande fan de Joyce Caroll Oates je souhaitais partager mon enthousiasme pour ce livre remarquable. Mais aussi, attirez votre attention sur la figure Capricorne de cette femme. Elle est à mes yeux l’incarnation par beaucoup d’aspects d’une Venus Capricorne. Je l’ai évoqué dans mon cours sur la Venus en Capricorne.

mud 3

Elle possède cette réserve, cette ambition et cette volonté qui caractérise un tempérament capricorne. En tant que femme, son physique lui importe peu, elle se sent à part, différente. Son rapport aux hommes est complexe. Elle a un amant plus âgé qu’ elle. Elle voit peu, il est marié. Elle est en  terriblement dépendante. Solide et intraitable dans sa vie professionnelle, elle est vulnérable et gamine face aux hommes, presque immature.

Joyce Caroll Oates possède une Lune en Capricorne doublée d’une Lune Noire dans la maison XI, un couple qui fait face à une conjonction Venus Pluton en Cancer. On observe ici toute une problématique sur la difficulté à être femme et mère, que l’on retrouve dans l’histoire de MR Meredith Neukirchen. Petite fille abandonnée, presque assassinée par sa mère, dans une ambiance apocalyptique et morbide (Venus Cancer conjoint Pluton), elle surmonte sa faille en apparence, en réussissant brillamment  comme professeur de philosophie éthique (Lune Capricorne en XI). La Lune Noire en Capricorne de l’auteur, s’incarne  dans la difficulté de cette femme à se sentir intégrée dans un groupe, malgré le succès. Elle est à part et le restera toujours. Elle se sent persécutée et elle l’est, jusqu’à basculer à la limite de la folie.  Il semble que l’auteur est mis dans le personnage une partie de son essence astrologique, une partie de son rapport tourmentée à la féminité, à la maternité, au gouffre des origines.

mud 2

A lire d’urgence avec ou sans l’oeil astrologique.